Crée le 15 août 2019 par Harald & Amalia

Bon anniversaire !

Mis à jour : 17 oct 2019

Nous revoilà après quelques jours d’absence, mais quelques jours intenses !!!

Un mois tout pile poil que nous sommes ici !!!


Nous vous avions fait un petit résumé de notre mise en place en Bretagne, voici la suite de notre aventure.

Les deux semaines qui viennent de s’écouler furent riches en tous points.

Nous avons décidé de mettre un peu le nez dehors (en dehors de notre Tanière !) histoire de faire connaissance avec notre nouvel environnement. Nous n’avons pas été déçus !

Nous nous sommes rendus dans des festivals aux alentours et ce fut un pur régal. Les maîtres-mots qui se sont détachés de ces instants sont la simplicité, l’accueil, la bonté, la gentillesse, mais surtout ; le cœur ! Les gens d’ici ont le sens de l’accueil, mais ils ont surtout un grand cœur.

Nous avons rencontré un tas de personnes et toutes différentes les unes des autres, toutes ont un point commun ; la joie, le partage, la communication, elles rayonnent ! Ce fut un vrai régal de constater cela, partout où nous sommes allés, nous avons été accueillis avec beaucoup de chaleur. Les Bretons savent communiquer et partager, c’est indéniable ! :)

En revanche, ils vous font bien comprendre que si vous êtes là pour semer la zizanie, vous n’êtes pas les bienvenus et ils se feront un malin plaisir à vous le faire savoir. À de nombreuses reprises, on nous l’a dit clairement « Ici, on est méfiant, mais si on vous apprécie, alors on vous intègre sans difficultés ». Il règne un climat d’authenticité dans ces contrées magiques bretonnes et ça tombe bien, nous sommes authentiques !


Nous avons eu le plaisir de rencontrer d’autres « guérisseurs », tous avec leurs outils respectifs, sont missionnés d’améliorer l’humanité. C’est une réelle joie d’être ici, comme si nous avions toujours été là...Les portes s’ouvrent, à partir du moment où vous êtes en alignement avec vous-même, c’est une réalité incontestable !

La semaine dernière, bien décidés à aller à la rencontre d'énergumènes comme nous, nous nous préparons pour nous rendre sur un lieu indiqué, où se rassemblaient guérisseurs, musiciens...

Avant de partir, « j’entends » et « je me vois » en train de fumer de l’herbe à rêver, rire, et être bien. En train de brosser mes cheveux, je me regarde dans la glace et me dis, « c’est quoi cette image que l’on me montre » ! Pour info, je ne fume pas, ni de tabac ni rien d’autre ! Un appel des plantes pour éclaircir mes rêves prophétiques ??? Boh... On verra bien. J’occulte l’info et ne le dis pas à Harald dans l’instant.

Nous arrivons sur le terrain, il n’y avait pas beaucoup de personnes alors nous décidons de nous balader un peu pour découvrir les stands en place. Je pose les yeux sur une petite pancarte au sol devant un stand et là, je découvre ce qui est écrit dessus « Herbes à rêver ». Incroyable, j’en parle à mon chéri et je lui dis, il faut qu’on découvre... Nous voilà partis avec trois sortes d’herbes, de racines, à prendre en décoction. Nous en avons testé qu’une seule pour le moment, je dois dire que j’ai mal dormi la première nuit et Harald aussi, mais il faut du temps pour faire connaissance avec la plante. Toutes ne sont pas « d’accord » pour communiquer avec toi. Ce n’est peut-être pas celle qui me convient, qui lui convient, mais une chose est sûre... Je dois communiquer avec l'une d'entre elles !!! Voici le site de ces personnes, qui vendent ces plantes, racines, en toute légalité bien sûr. Ubulawu


Suite à notre épopée d’avoir dû faire deux déménagements au lieu d’un, notre enveloppe de départ avait été sérieusement entamée. Nous avons énormément de frais pour créer les clôtures et tout le reste et nous ne pouvons pas nous permettre de travailler à plein temps si nous voulons que la mise en place avance. Nous nous demandions comment nous allions faire acheter le bois, notamment de nombreuses planches brutes qui allaient être supportées par les quelque 300 piquets plantés par mon chéri... Après quelques coups de fil, nous nous sommes rendus dans une scierie proche de chez nous et à notre grande surprise, le responsable nous a dit de nous servir, il nous a compté seulement le déplacement. Nous n’en revenions pas, il nous a même invité à revenir pour mettre de côté ce que nous voulions... Si ce n’était pas un cadeau de l'univers... !


Du coup, les clôtures se montent, elles prennent forme dans le décor pour notre plus grande joie et l'idée d'accueillir les futurs chevaux se concrétise.

On te conseille vraiment de te rapprocher des petites structures, l'échange avec la personne est plus "intime", cela permet de pouvoir discuter, d'avoir un communication plus riche qu'avec une grosse structure, de créer un lien.


Nous nous sommes aussi attaqués au montage d’un chalet de 5 m2 commandé sur oogarden, après trois semaines à aller et venir dans les tentes, à avoir éparpillé le linge par-ci par-là.

" Tiens ma veste est où ?

- Dans cette tente ma chérie, et ton pyjama dans l’autre !

- Et moi ma brosse à dent ??? Oups dans la cuisine !... Laquelle ?

- Celle de dehors, pas celle de la tente !

Ah non là plus possible. Tu passes ton temps à courir après tes affaires parce qu'une fois tu te laves dehors, une fois dans la tente «garage», un coup, tu t’habilles dans la petite tente et puis oulala ça caille on va aller dans l’autre...ORGANISATION !!!! Il fallait s’organiser.


Il y avait un emplacement avec une caravane sur le terrain, nous avons délogé la caravane, puis décidé de mettre en place un chalet sur une partie et sur l’autre le coin toutous.



Le chalet le voici ! Monté, peint grâce à «mimi», pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est la propriétaire de ces lieux ! Un amour de femme, je te parlerai d’elle plus tard... Elle vaut bien que je lui consacre un article pour elle toute seule ! ;)

Le chalet monté, pour ma plus grande joie, nous y avons créé un dressing, puis une salle de bain. Attention quand je dis bain, ne t'imagines pas la baignoire et tout le reste ! Pour le moment juste un évier avec un seau dessous, histoire de pouvoir se débarbouiller dans un lieu propre, à l’abri de la pluie. Pour ce qui est de la douche, nous sommes en pourparlers...Hihihi.

Quelle joie après un mois de retrouver un peu d’espace pour s’habiller, quand je parle d’espace c’est surtout un endroit confiné où tu peux poser le pied par terre sans tomber à la renverse. Nous avons posé les tentes sur des surfaces non-planes ! Et oui, pas le choix, nous devions laisser la place pour les futures kerterres, donc... le lit est calé, la cuisine aussi, mais toi quand tu enfiles un pantalon t’es loin d’être calé ! Tu as une chance sur deux de basculer sur un des pans de la tente !!! C’est folklorique, au début tu en ris, mais au bout d’un moment, tu as envie d’autre chose ! Maintenant que l’espace intime est crée, c’est top, nous avons libéré une tente ! Qui veut dormir dedans ? Tout doux on se calme, pas de suite...


Après le chalet, l’espace des z’amours.. Nos toutous ! Et bin oui ! Ils sont adorables, mais ils font la java la nuit quand ils ont décidé de ne pas dormir alors quand tu dors en toile de tente, tu entends tout ! Quand ils s’amusent en pleine nuit à jouer au foot avec tes arrosoirs, tu te dis.. Prochaine mission, l’enclos ! Ils vont avoir un bel espace pour eux, histoire d’être à l’abri et surtout de ne pas venir gambader autour de nous...


Changer de vie ça à un prix, la liberté à un prix, mais se sentir libre n’a pas de prix. Oui oh je sais, c’est contradictoire, mais je vous explique... Quand tu es dans ta maison tout confort, beaucoup de choses te sont facilitées, l’eau, l’électricité, des services que tu paies certes, mais dont tu n’accordes pas l’attention qu’ils méritent d’avoir. Coupés des réseaux, tu te rends compte à quel point tout est précieux. Tu ne gaspilles pas la moindre goutte d’eau, même si la rivière n’est pas loin, il faut quand même prendre tes jambes et y aller...Je peux te dire qu’après une grosse journée de travail, et bien non seulement tes jambes sont fatiguées et tu n’as qu’une envie, te poser ! Mais non, il faut prendre sur toi et aller chercher l’eau de la rivière pour te laver, bah oui quand même ! On n'est pas des cracras !!! ;)


Si tu n’es pas prêt à vivre ce genre d’expérience, ne te lance pas dans l’aventure !

L’eau te sert pour te laver, pour boire, pour cuisiner, pour un tas de choses et c’est dans ces moments-là que tu te rends compte à quel point elle est précieuse. Nous n’avons pas le loisir de rester longtemps sous la douche, à mon grand désarroi, mais c'est ainsi. Et bien, tu apprécies chaque goutte chaude qui ruisselle sur ton corps endolori...

Tout ça pour dire qu’il faut vraiment savoir apprécier ce que l’on a chez soi.

Dans cette société, on paie pour obtenir un tas de choses. Tout est payant, c’est accablant ! Lorsque tu es dans la nature, tu dois te débrouiller pour obtenir ce que tu veux, et ce, dans le respect de mère Nature...

A l’heure où j’écris cet article, la journée n’est pas très ensoleillée, la batterie principale est à plat, mon ordinateur aussi... Hummmm. Mon cher soleil j’ai besoin de toi !!!!!!!!!

Et oui, là encore, tu ne t’attardes pas à utiliser ton téléphone pour ne rien dire, tu vas à l’essentiel, tu penses à faire passer certaines choses en priorité. Tout est repensé différemment. Si tu es un grand consommateur, oublie ce mode de vie, en revanche interroge toi sur le pourquoi tu consommes autant !?

Beaucoup de personnes rencontrées sur notre chemin rêvent de vivre en totale autonomie, mais elles sont souvent axées sur le côté financier de la chose... Si tu entreprends de modifier ton mode de vie pour moins dépenser, c’est une erreur. Tu dois vraiment ressentir ce changement dans ton cœur, dans tes tripes. C'est un appel de la nature avant tout, un appel qui devient tellement fort que tu ne peux plus supporter d’être «enfermé» entre quatre mur même si ta maison est plus que convenable.

Nous étions préparés tous deux à vivre cette vie, depuis longtemps déjà. Certes nous avons tout quitté du jour au lendemain, quand d’autres se préparent progressivement...Ce n’était pas possible pour nous, le changement était là, les opportunités aussi alors nous avons saisi notre chance.


Ce que nous disons aux êtres qui nous contactent, c’est d’être soudé, dans leur couple, leur famille, car tout dépend où tu souhaites t'installer, les conditions de vie ne sont bien évidemment pas les même. Selon moi, nous, il ne faut pas se lancer histoire de voir, pensant y gagner quelque chose à la sortie, ce serait une erreur monumentale. Il faut vraiment s’interroger sur les raisons réelles qui te poussent à faire ce choix.

Être sur la même longueur d’onde au sein du couple est essentiel, lorsque tu te retrouves sans aucune structure, cela peut être compliqué. Tu peux avoir des réactions bien différentes de celles que tu avais dans ton quotidien bien encadré. Tu peux t'accrocher à certaines croyances aussi et te découvrir sous un autre jour... Il ne faut pas non plus essayer de reproduire l’ancien. Tu es sorti d’un cadre pour être libre, pas pour remettre en place une structure calquée sur l’ancienne. C’est fondamentale de comprendre cela. Dis toi bien que tu ne vivras plus jamais les mêmes choses !

Une chose importante aussi, le regard des autres. Bien que nous soyons dans une étape de vie cruciale où l’évolution des consciences est en plein essor, certaines personnes ne manqueront pas de te juger quant à ta condition de vie.

Nous avons fait face à de multiples remarques, quand il s’agit des assurances par exemple... Oublies les assurances, surtout pour un terrain en zone naturelle.

Ta responsabilité civile suffira. Entre les remarques du genre « mais votre terrain est super grand ! Y’a quoi dessus ? Ah non-non, on ne vous assure pas... Quoi vous vivez en toile de tente ? » Bref, je te passe les nombreuses remarques qui te font passer pour un clochard. On en rigole certes, mais ce n’est pas toujours simple de « communiquer » avec ces personnes qui sont conditionnées à un point qu’il est juste impossible de leur faire entendre quoi que ce soit.

Bien entendu je ne mets pas tout le monde dans le même panier, mais si tu ne rentres pas dans la petite case à cocher, c’est cuit de chez cuit !!! Bref on a décidé d’arrêter de se prendre la tête avec toutes ces modalités soit disant incontournables et obligatoires, de toutes façons nous n’avons pas de serrure 5 points !

Le message que j’ai envie de faire passer aussi par rapport au regard des autres, c’est que ce n’est pas parce que tu vis en toiles de tentes que tu es sale, négligé, inorganisé... Nombreux individus nous ont fait part de leur « méfiance» quant aux personnes qui vivent de cette façon. Elles jugent ces personnes de négligées et malgré l’attrait de vivre au plus proche de la nature, elles se refusent d’y penser ou de l’envisager, car elles associent ce mode de vie à un relâchement totale, je parle sur le plan corporel et cela concerne aussi l’espace de vie.

Ce que j’ai envie de dire aujourd'hui, c’est que la propreté est loin d’être incompatible avec ce mode de vie. La nature est magnifique, elle nous permet de vivre, de nous restaurer, de nous reposer... Si tu as conscience de sa magnificence, tu as alors aussi conscience qu’en tant qu’être humain la négligence n’est pas autorisée. Si tu te négliges alors tu es sans nul doute une personne qui néglige son environnement. On peu vivre simplement, sans artifices, et respecter mère nature au plus haut point. Il ne nous viendrait pas à l’idée de la négliger, cela reviendrait à nous délaisser.


Tu es libre de faire ce qu’il te plaît, et si tu souhaites te malmener alors libre à toi, mais par pitié, épargne mère nature, je crois qu’elle souffre bien assez. Cette transition est importante dans la vie de l'Homme, ça c’est certain, mais elle est vitale aussi pour Gaïa. Alors si tu souhaites vivre de cette manière, réfléchis bien aux conséquence, à tes gestes et à ton futur agencement de manière à ne pas abîmer la terre. C’est pour nous un élément essentiel.


Nous utilisons beaucoup ce qu’il a sur le terrain pour agencer notre « nid ». Nous déplaçons les pierres sur le lieu pour faire des petits chemins, des espaces propres.


Le bois est recueillir pour le feu, les déchets vont au compost et bientôt les poules se feront une joie de picorer le tout.

Il est important pour nous de respecter cet endroit qui nous a tendu les bras. Michèle, notre petite mimi, a passé des années à faire de cet endroit un lieu magique. Il avait été saccagé par la main de l’homme et seule avec ses petits bras bien costauds, elle a pris en charge le nettoyage du lieu. Elle a mis beaucoup d’amour et de cœur dans cette entreprise et aujourd’hui nous prenons la relève. Elle a préparé le terrain en quelque sorte pour nous accueillir, nous et vous. Elle participe à tout ce remue-ménage, car elle est entrée dans notre cœur et s’y est logée. Au moment où j’écris, elle aide Harald dans ce qu’il entreprend pour la journée. Grâce à elle, j’ai pu me dégager un peu de temps pour écrire.

Nous avons à cœur de transformer sans dénaturer et c’est essentiel, pour nous et pour le lieu. Les êtres de la nature comptent sur nous et nous ne les décevrons pas.


Cette vie implique de lâcher prise sur tout, de s’accorder avec le temps. Tu ne peux en aucun cas vivre comme avant.


Au plus profond de mon cœur, je dis merci, merci à la vie, à l’univers, pour ce chemin permis et surtout je me remercie, je remercie mon âme car je me suis autorisée à prendre ce chemin dessiné.

Vivre en conscience et en amour avec soi-même, c’est primordial, il n’est plus possible de faire autrement à ce jour. Celles et ceux qui me connaissent savent que pour moi, c’est une suite logique des choses, pour toi peut-être pas...


Prends le temps de savourer chaque instant, prends le temps de te guérir de tes blessures et de t'émerveiller devant la vie. Tu es un trésor de la nature toi aussi, alors fais parti de la nature en l’intégrant totalement, oublie le décor factice qu'il y a autour de toi, vas à l'essentiel et vis dans cette intemporalité qui t'apporte la joie de vivre.

Sois-toi, en intégrant ta vérité, ni plus, ni moins. Peu importe où tu te trouves, peu importe qui tu es, ton cœur, si tu sais l’écouter, te mènera sur le chemin de la vérité, TA vérité ! ;)

Merci chère âme de nous avoir lu ce jour ! À bientôt !!!

Harald & Amalia

121 vues6 commentaires