Crée le 15 août 2019 par Harald & Amalia

Une salamandre à mes pieds !

Un mois et demi s'est écoulé depuis notre dernier article, des jours pendant lesquels notre réflexion a été mise à l'épreuve.

Nous sommes fin prêts à développer notre projet de construction, pour le moment nous n'avons pas la permission de continuer, mais ce temps d'arrêt à rendu possible une observation différente de notre lieu et une structuration qui se profile avec quelques changements. Autant voir le bon côté des choses étant donné que rien n'arrive par hasard !

Suite à notre « interrogatoire » nous avons eu la visite surprise de la DDTM, de la gendarmerie, et de la préfecture. Inspection des lieux, des structures naissantes, et du projet à venir. Malgré le contexte, nous avons passé un bon moment avec ces personnes, désireuses d'en connaître davantage sur notre venue ici en Bretagne, notre état d'esprit, nos futures actions. Aucune agressivité, un échange véritable.

Nous avons été transparents et nous n'avons pas été rejetés, ce qui fut appréciable.

On nous a demandé de stopper les constructions pour rendre officielle notre demande par le biais d'une demande de STECAL... Vu l'état actuel des choses et l'agressivité du maire en place, nous attendons bien entendu les futures élections. Il ne servirait à rien de dépenser notre énergie inutilement pour se heurter à un mur. La demande est malgré tout prête à être envoyée, elle sera mise en ligne prochainement pour exemple dans notre rubrique des liens utiles. Nous l'avons faite corrigée par Paul Lacoste de l'association HALEM. Il y a peu d'exemples en ligne, alors autant partager ce que nous avons fait si cela peut vous être utile.

En parallèle, d'autres projets se voient menacés, et la solidarité se solidifie au cours du temps. C'est magnifique de voir autant de bonne volonté, de démarches positives, mises au profit d'un avenir meilleur. La force générée par notre union ne peut qu'aboutir à un changement, j'en suis convaincue.

Nous sommes malgré tout très touchés par ce qui arrive à des personnes comme Xavier, si vous ne connaissez pas son histoire, je vous invite à prendre connaissance de son contenu.

Que vous soyez ou nous envieux de vivre autrement, gardez à l'esprit que nous pouvons tous être touchés par la précarité et que dans ce genre de situation, vous ne savez pas de qui vous aurez besoin demain... Certaines personnes vivent en dehors des clous par difficulté, par manque d'argent, par instabilité ! Une vie qui bascule peut engendrer bien des rebondissements et souvent pas ceux auxquels nous nous attendions.

Notre choix à nous est tout autre, et celui de Xavier et sa femme l'est aussi. Ce choix nous l'avons fait en conscience, volontairement. Il y a une raison profonde à ce changement de vie, une raison des plus nobles.

De nombreuses personnes devraient être condamnées pour des actes inacceptables, mais non, on va chercher des poux à des personnes qui sont tranquilles dans leur coin et qui à leur manière ont choisi de préserver la nature. C'est inconcevable.

J'ai donc rédigé une lettre à Monsieur notre Président. Je publierai son contenu prochainement, en fonction du retour que j'en aurai. Je crois qu'il ne faut pas tourner en rond plus longtemps, il faut s'adresser à la source et en l’occurrence, la source c'est Lui dans notre pays. Il faut s'exprimer, le plus clairement possible, et si il y a une chance que mon courrier soit pris au sérieux, alors cela pourrait acter un changement profitable. Je le souhaite en tous cas.

Entre temps, nous avons essuyé trop de tempêtes ! Lorsque vous vivez en toile de tente et bien vous vous sentez bien petits à la vue des éléments qui se déchaînent autour de vous et vous priez alors pour qu'un arbre ne décide pas de se carapater et de vous tomber dessus !!! Les nuits sont difficiles, un seul voile vous sépare de l'extérieur et les bruits ambiants sont parfois terrifiants lorsque le vent s'engouffre dans la carrière. Nous aurons survécu à un hiver en toile de tente en Bretagne, nous sommes parés à tout, je crois ! Avec l'arrivée du soleil, enfin je dis ça, mais la pluie est encore abondante... Lorsque le soleil fait son apparition, c'est un pur bonheur. Il vient faire fourmiller en nous les idées d'un futur jardin en permaculture. Tout était bloqué jusqu'à aujourd'hui, une incapacité à se projeter et en une heure de temps, tout s'est mis en place ! Le lieu où le jardin va se développer s'est dessiné, l'endroit pour accueillir les chevaux, le poulailler, une future serre ! Aussitôt pensé, aussitôt acté ! Nous avons rencontré une personne, grâce à notre ami Thierry, qui nous fait don de sa serre de 30m2. La vie est vraiment merveilleuse. Nous avons donc clôturé le côté jardin sinon nos loulous font se faire un malin plaisir d'aller jouer avec les cultures, gourmands comme ils sont, je pense qu'ils se serviront avant nous !!! La serre va bientôt arriver, et les semis vont pouvoir commencer ! Hummm merci la vie !!!

L'abondance d'un jardin conçu avec tout ce que nous avons ici nous réjouis. C'est un pur bonheur de se pencher sur le sujet et d'imaginer les floraisons futures. Cultures en buttes pour l'extérieur et encadrées par des bottes de paille pour l'intérieur de la serre. Nous avons hâte de nous y mettre ! Les choses simples de la vie vous emplissent le cœur de joie. Il y a des choses essentielles qui sont incontournables et qui méritent vraiment de prendre le temps. Lorsque la pluie ruisselle, je ne suis plus dans le même état d'esprit qu'auparavant. Avant, je râlais, bin oui je suis une femme ! ;) Les cheveux sont mouillés, ils ne ressemblent plus à rien ! Oups mon brush ! Bon là autant vous le dire, le brush en Bretagne faut oublier ! Mais qu'est-ce que j'aime ça aujourd'hui ! Non pas le brush, je n'ai pas utilisé de sèche-cheveux depuis 7 mois mais la pluie !!! Elle garde mes boucles intactes, ils sont tous fous et ils aiment ça autant que moi, je crois. En parlant de cheveux, je me sens beaucoup plus libre aujourd'hui, car j'ai accepté de laisser pousser mes cheveux blancs... Après quinze ans à tenter de les camoufler, j'ai décidé de ne plus les couvrir. J'utilise des plantes pour me laver les cheveux, alors ce serait en totale contradiction avec quelconques couleurs. Je n'utilisais que du henné, mais je n'ai plus envie de m'imposer ce rituel que j'aimais auparavant, car il faut bien le dire, cela reste une contrainte. Tout ça pour vous dire que notre vie a bien changé, vous changez indéniablement en vous intégrant à la nature. La nature ne camoufle pas sa transformation, au contraire, elle la montre et nous avons beaucoup d’admiration pour toutes ses facettes. Faisant partir intégrale de cette nature, je me libère de mes contraintes et accepte de ne plus dissimuler les années sous les couleurs chaudes et cela n'a pas été facile au début, mais j'ai hâte maintenant que mes cheveux soient longs, gris et blancs. C'était une parenthèse, mais je sais que c'est une question abordée par de nombreuses femmes. La transition n'est pas des plus simple, je ne m'en cache pas, mais c'est une vraie liberté de ne plus se soucier du moindre cheveu blanc qui pointe le bout de son nez ! S'accepter tel que nous sommes, c'est une grande victoire dans ce monde si factice qui nous endort et qui bombarde perpétuellement nos esprits de publicités invasives, mensongères, qui poussent à une consommation démesurée. Il faut prendre soin de nous, de notre intérieur comme de notre extérieur et le plus naturellement possible pour respecter notre nature véritable.

Je reviens donc à mon histoire d'eau, je lui dis « merci » à cette eau, car sa quantité me permet de ma laver, de boire... Sans eau, cette vie serait compliquée ! Je me réjouis aussi, car le jardin ne sera pas en souffrance, nos toits seront verdoyants et la biodiversité sera parfaite ! L'eau, elle nous empêche parfois d'accomplir ce que nous avons prévu dans la journée, comme au moment où je vous écris, nous devrions être en train de démonter la serre... Vous apprenez à vivre en fonction de Mère Nature, et ce n'est pas le contraire. Vivre en harmonie avec sa terre, c'est savoir l'écouter, comprendre ses messages, la respecter et s'accorder avec elle pour vivre en paix. Nous ne sommes que ses hôtes ne l'oublions pas ! Lors d'une des dernières tempêtes, nous avons eu un petit éboulement, un bruit assez terrifiant en pleine nuit. Au petit matin, ce n'était pas si grave, sauf que les pierres étaient en butée contre un arbre qui ne nous paraissait pas très vaillant. Nous avons demandé l'avis d'un professionnel, Thierry, qui nous a suggéré de le couper, ses branches pourraient tomber sur la tente et les dégâts seraient conséquents... Nous avons eu raison, il était abîmé au sommet et il aurait pu s'affaisser. Quelques jours après, la tempête fut assez terrible et très sincèrement, nous étions contents d'avoir su écouter le message donné...


Malgré ce qui s'est passé pour nous et ce qui se passe encore, nous travaillons activement pour préparer le futur. Nous goûtons à des produits locaux pour créer une future carte sur le blog de manière à vous renseigner le mieux possible lorsque vous viendrez ici chez nous ! La carte comprendra les producteurs locaux, mais aussi les lieux superbes à visiter autour de chez nous. Nous continuons à faire de belles rencontres. Nous avons pris contact avec le gîte du village au sein duquel nous avons été très bien accueillis pour notre plus grande joie ! Nous préparons le terrain pour les futurs stages qui se dérouleront ici. Le Prezbital Kozh pourra vous accueillir pour vos nuitées, et si cela ne suffit pas, nous avons un autre lieu en vue. Toutes ces démarches prennent du temps, mais nous permettent de parler du projet, d’interagir avec les gens d'ici, de favoriser les échanges. Toutes les personnes rencontrées sont plus que ravies de notre présence et de nos ambitions futures alors il n'y a plus qu'à ! Sur cette dernière phrase, je vous laisse mes amis, une éclaircie se fait connaître, il est peut-être temps d'aller mettre le nez dehors ! Belle journée à tous !


***


Je reviens quelques heures plus tard...

Je me demandais quelle photo et que titre associer à mon article, et puis, chargeant du bois entre temps, je trouve cette jolie créature à mes pieds.


Bien entendu les animaux ont un message particulier à nous transmettre, les éléments suivants sont associés à la salamandre ; la vision, l'énergie, la croissance, l'équilibre, l'émotion, le renouvellement, la transition, la conscience, la spiritualité, l'adaptabilité, etc. Tout nous quoi ! ;)

Elle nous envoie aussi un message particulier : nous ne devons jamais nous déclarer vaincus et nous devons chercher à nous renouveler aussi souvent que possible. (vous pouvez vous conférer à ce site pour plus de détails sur les messages que transmettent les animaux).


Elle vient aussi nous dire que nous devons nous adapter à notre environnement au lieu d'essayer de toutes nos forces de lutter contre les changements. Son message vient parfaire le mien et clôturer un article dans la joie de sa présence. A bientôt !

Harald & Amalia

www.lataniereduvaldelandeleau.com



PS : Un collectif s'est formé pour protéger le droit à l'habitat léger, rejoignez la plateforme www.habitat-leger.org et signez l’appel ! Vous pouvez aussi inscrire votre cabane en danger, comme nous et comme tant d'autres !!!

56 vues